La charte

L’association  »Les ami.e.s de May » a pour fonction la gestion, la maintenance et l’animation du local, situé au 25, boulevard de la Renaissance à Saint-Nazaire, dont l’association  »le centre Fernand Pelloutier » est propriétaire.
Elle porte le nom de May Piqueray, militante anarchiste et humaniste, en référence à son combat anti-militariste et anti-capitaliste.

L’association se donne pour but d’expérimenter et de pratiquer, de développer et de transmettre des valeurs de solidarité et de partage hors du cadre des rapports marchands. Elle s’applique donc à mettre en avant des pratiques et des savoirs alternatifs.

Créée pour favoriser des rencontres, des initiatives, des débats, des échanges sur d’autres bases que celles de l’aliénation, de l’exploitation et de la domination, elle gère un lieu d’activités convivial et militant. Celui-ci n’a pas vocation à être une  »salle des fêtes » ni à recevoir des  »soirées privées », mais un lieu où il est possible de construire un autre rapport à l’autre au travers d’activités collectives s’inscrivant dans l’éducation populaire.

Elle prend en compte les parcours individuels et les qualités spécifiques des individu.e.s. Son fonctionnement repose sur un esprit d’ouverture mais se réfère clairement à des principes inaliénables. Elle combat ainsi toutes les formes de discrimination et ne les tolère aucunement en son sein. Elle défend les valeurs suivantes :
-liberté
-émancipation individuelle et collective
-égalité de fait et dans les actes entres ses membres
-solidarité
-respect mutuel
-anti-autoritarisme

L’autogestion est le principe fondamental et directeur de l’association. Ainsi tout adhérant.e est encouragé.e à prendre une part active à la vie de l’association ; mais aussi à gérer son comportement, ses consommations en adéquation avec les valeurs citées. De plus, elle affirme son indépendance et son autonomie financière vis à vis de l’État et des collectivités territoriales. Elle pratique l’entraide avec les associations et collectifs partageant les mêmes valeurs et participe à l’animation de la vie locale. Elle soutien les luttes sociales et peut mettre le local à disposition de personnes, d’associations ou de collectifs. Néanmoins elle revendique une indépendance totale face à tout groupe, collectif ou parti politique qu’elle pourrait être amenée à accueillir. De plus, les personnes physiques ou morales qui utilisent le local doivent partager les valeurs de l’association Les ami(e)s de May.

Le 22 septembre 2019.

Les ami(e)s de May.