Agenda janvier 2022

Les permanences du local des ami-es de May ont lieu le mardi et jeudi de 15h à 17h.

« Masque indispensable, Gel hydro à disposition, et rampe d’accès au local si besoin. »

____________________________

Samedi 15 Janvier, de 14h à 21h – « Une question de place », par Adel Tincelin – Atelier d’écriture en mixité MTPGIQ+ –
!!! Sur réservation à l’adresse : lesamiesdemay(at)riseup.net !!!

En partant de la lecture partagée de deux textes de Dorothy Allison, je vous propose de partir explorer l’écriture à la première personne : celle qui nous invite à nous situer, à nous dire, celle qui nous pousse à envisager nos histoires minoritaires, nos récits invisibles comme non seulement partageables, mais nécessaires.

Un temps d’échauffement sera proposé à travers une série de rapides exercices d’écritures, avant de plonger dans la lecture puis l’écriture sur un temps un peu plus long. L’atelier se finira sur le partage de nos textes et sur un tour de ressentis.

L’intention de l’atelier est, au travers de propositions, d’ouvrir des possibles, de laisser aller les mots. Rien n’y est obligatoire, tout interprétable et ajustable. Aucune compétence particulière en écriture ni en lecture n’est nécessaire.

Mixité choisie : Meufs, Trans, Pédés, Pans, Gouines, Inters, Queers, Bi·e·s, Asexuel·le·s, Aromantique·s (MTPGIQ+)
Nombre de participant·e·s : 12
Durée : 2h30
Date : le 15 Janvier
Lieu : Association les ami-e-s de May – 25 Bld de la Renaissance à St Nazaire
Facilitation de l’atelier : Aurel

Le samedi 15 Janvier, à 18h « On n’a que deux vies : Journal d’un transboy », Adel Tincelin
Présentation – discussion autour du livre d’Adel Tincelin, en présence de l’auteur
Bienvenu·e·x·s à tou·te·s !

Cet ouvrage plein de poésie et de critique sociétale est un roman biographique fictif, sur les parcours Trans, qui se lit comme un journal intime.

Extrait :
« Le 25 février 1973, j’ai été nommée Aude et assignée fille à la naissance.
Le 30 novembre 2008, j’ai donné naissance à Charlie.
Le 24 février 2014, j’ai compris que je n’étais pas une fille et j’ai engagé peu de temps après une transition.
Le 26 février 2014, j’ai commencé un carnet, un tout petit carnet rouge et mince offert par deux amies pour mon anniversaire et destiné à Aude :
« Le journal des 41 ans commence maintenant. »
Il allait devenir le journal d’Adel.
Mais le 25 février 2014, c’était le journal d’un reste infime de moi, d’un tout juste moi.»

____________________________

Vendredi 21 janvier – « May la Réfractaire » à partir de 19h.
Repas partagé, puis projection, lectures et discussion.

Première projection du film « Ecoutez May picqueray » le 17 décembre 1983. May ne l’aura finalement pas vu… Il retrace ses rencontres, son parcours d’anarchiste « Réfractaire » : elle le revendiquait lors de toutes ses participations à des luttes collectives, internationales, à commencer par le procès de Sacco et Vanzetti en 1921. Cette année là, elle rencontre aussi Louis Lecoin, camarade libertaire avec qui elle militera pour la reconnaissance d’un statut pour les objecteurs de conscience (antimilitariste). L’année suivante, des moments épiques pour atteindre Moscou et chanter à la barbe de Trostsky Le Triomphe de l’Anarchie de Charles d’Avray.
La projection du film sera prolongé par les lectures puis des causeries autour de ses rencontres : Makhno, Voline, Marius Jacob, Emma Goldman et tant d’autres…

« Je termine actuellement le film sur May et, tous les jours, à travers les dialogues, may me parle encore. Aujourd’hui, après son départ, mon regret est de ne pas avoir pu lui montrer son film achevé. Je dois dire que faire un film sur May Picqueray n’a pas été une chose simple. non pas parce qu’elle ne se prêtait pas à la mise en scène, au contraire elle comprenait tout de suite ce que l’on attendait d’elle et savait très bien utiliser la caméra pour faire passer ses messages, mais parce que sa générosité et son souci de voir figurer tous ses amis dans le film nous entraînaient sur de multiples pistes. » extrait de l’article de Bernard Baissat, réalisateur, Le Réfractaire n°83 et dernier en décembre 1983.

____________________________

Dimanche 30 janvier à partir de 14h et jusqu’à 17h – Permanence de la bibliothèque anarchiste·S et féministe.S des Ami·e·s de May.
Vu que nous avons besoin de toutes nos énergies le samedi ( tiens donc … ), nous vous proposons une permanence chaque dernier dimanche du mois, ainsi qu’un repas partagé, le midi. Amenez vos meilleurs mets, vos pissaladieres, votre tartare d’algues ou tout ce qui vous fera envie, dans la mesure du possible que cela soit végétarien !
Rdv dès 12 heures pour celleux qui voudront partager ce moment de convivialité !

A voir dans le temps si cette nouvelle organisation fonctionne et vous convient …

Pensez bien à ramener vos ouvrages empruntés et n’hésitez pas à venir en emprunter d’autres et / ou échanger autour de livres et de sujets qui nous animent !

Fonctionnement des emprunts : Jusqu’à 3 documents par mois ( Livre et / ou DVD )

Si vous ne pouvez pas ramener vos livres aux heures de la permanence de la BAF, pensez bien à nous contactez à l’adresse de la BAF. Aussi, vos nouvelles suggestions sont les bienvenues à la même adresse : BAF-LADM(at)riseup.net

Pour plus d’infos sur la BAF, lire la charte sur : https://ladm.noblogs.org/la-bibliotheque/charte-de-la-bibliotheque-anarchiste-s-et-feministe-s/

____________________________

Dimanche 30 Janvier, de 18h à 20h – Atelier d’écriture sur le thème de la Pride 2022

Nous vous proposons un atelier d’écriture sur le thème de la Pride 2022. Il s’agira de faire des jeux d’écriture sous forme d’éducation populaire, permettant une participation active et collective à la réalisation d’un fanzine

– Coanimation : Mathy et Corine
– Nombre de places limitées à 10 personnes
– Inscription à l’adresse : BAF-LADM(at)riseup.net
– Mixité LGBTQIA+ (Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Inters, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pansexuel·le·s)

____________________________

Expositions sur vitrine :

« Turpitudes sociales »
Après la commune de Paris (1871) et la commune de Kronstadt en mars 1921, nous vous invitons à contempler sur une partie vitrée vingt-sept gravures du peintre impressioniste Camille Pissaro (1830-1903), turpitudes sociales. Il s’agit d’un ensemble de dessins éxécutés en novembre-décembre 1889 et inédits.

Camille Pissaro n’était pas seulement démocrate, il était socialiste anarchiste grand lecteur de Kropotkine, Bakounine, Marx et bien d’autres. Persuadé de l’imminence et la nécessité d’une révolution sociale. Notamment ami de Jean Grave (1854-1939), Louise Michel (1830-1905) et Emile Pouget (1860-1930). Si les idées anrchistes rencontrèrent une telle audience à la fin du siècle dans les milieux artistiques et littéraires, c’est en grande partie grace à l’action de revues comme la revue blanche (1889-1903) autour de Félix Fénéon et de journaux comme la Révolte (1887), Les Temps nouveaux (1889) et Le Père Peinard (1889). Pissarro n’était pas le seul peintre de son temps à écouter <<l’immense clameur des masses déshéritées>>. Paul Signac (1863-1935), Mary Cassatt (1844-1926) , Maximilien Luce (1858-1941) ,Berthe Morisot (1841-1895), Georges Seurat (1859-1891), Marie Bracquemond (1840-1916), Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923)… partageaient ses espérances.

Deuxième exposition sur vitrine, cette fois, autour de Jack London

Sur les rayons des bibliothèques je vis un monde surgir de l’horizon.
Martin Eden (1909)
« Un météor superbe »

Alors que le COVID-19 n’en finit pas de muter, nous vous proposons « un variant » littéraire bien plus intéressant à découvrir et à partager, la littérature de Jack London (1876-1916) autour de ses thèmes de prédilection : nouvelles d’aventures, récits autobiographiques, essais…
Sur la partie vitrée, venez déambuler devant des premières de couverture selon des périodes d’éditions. Vous pouvez aussi venir au local des am.i.e.s de May, feuilleter, lire quelques pages et humer quelques ouvrages disponibles sur un présentoir.
Son premier écrit publié : une nouvelle le 12 novembre 1893 un typhon au large des côtes du Japon au morning call de San Francisco pour un salaire de 25 dollars. Dernier ouvrage de son vivant : les tortues de Tasmanie en septembre 1916
Jack London écrit et publie sur une période de vingt-trois années :
-54 livres édités
-300 nouvelles, articles de journaux : témoignages et reportages
-12 000 photographies de voyages
-plusieurs milliers de lettres : familiales, am.i.e.s, politiques, éditeurs , journaux…
Soit en moyenne onze heures d’écriture par jour !

____________________________

COURS DE QI GONG – TOUS LES SAMEDIS DE 10H A 11H30
Prochaines dates: Samedi 15, 22 et 29 janvier de 10h à 11h30

Le QiGong est un Art Energétique chinois visant à mobiliser, mettre en circulation et canaliser l’énergie interne dans des buts thérapeutiques, spirituel (taoisme) ou encore martiaux.. Il peut être traduit par «travail du souffle» ou « apprivoisement de l’énergie vitale ». Associant mouvements lents, exercices respiratoires et concentration, le Qi Gong permet de travailler autant sur le corps que sur l’esprit. Les mouvements sont en lien avec la nature ou s’en inspirent ( les éléments, les animaux, les saisons… ) Le Qi Gong est reconnu pour ses fonctions préventive sur le plan de la santé car, pratiqué régulièrement, il libère des tensions et facilite une meilleure connaissance et une réappropriation du « souffle », de sa vitalité. Il fait partie de la Médecine Traditionnelle Chinoise et est relié à l’acupuncture. Le Qi Gong n’est pas un sport et n’entre pas dans une logique de performance ou de compétition. Il peut être pratiqué à hauteur des capacités des personnes intéressées et sans limite d’âge.
Roselyne

Pour infos:
En petit groupe , maximum 6 ou 7 personnes
Prévoir un tapis de sol et une tenue souple et chaude
Lieux : Aux Ami·e·s de May, 25 bd de La Renaissance 44600 St Nazaire
Prix libre à partir de 3 euros + adhésion aux Ami·e·s de May

Agenda février 2022

Jeudi 3 février, à partir de 19 h – Permanence de l’association Queer’Amann.

Discussions et échanges entre personnes LGBTQIAP+ ( Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Intersexes, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pansexuel·le·s … ) Vous pouvez ramener de quoi grignoter ensemble et des boissons non alcoolisées. Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes concernées !
Pour plus d’infos, envoyer un e-mail à: queer-amann(at)protonmail.com

____________________________

Mercredi 9 Février à 19h – Réunion mensuelle d’organisation de la pride 2022

On continue à s’organiser pour la pride 2022. Réunion entre personnes LGBTQIAP+ (Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Inters, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pansexuel·le·s … ) Toutes les personnes concernées sont les bienvenues, on vous attend nombreuses pour préparer dans la joie militante ce rdv annuel et incontournable de rassemblement des luttes queers, que nous souhaitons toujours politique, mais aussi bienveillant pour tou·te·s. Bienvenu·e·x·s !

____________________________

Vendredi 11 Février à 20h – Conférence gesticulée « Auto-Stop Bure » de Marie Béduneau et l’occasion de faire le point sur la lutte anti-nucléaire à Bure mais aussi localement.
Repas partagé à partir de 19h.

« Pourquoi cette conférence ? Le nucléaire a beau être la fierté française, le sujet n’est en pas moins tabou. C’est un sujet qui semble d’un 1er abord réservé aux spécialistes. Alors comment peut-on refuser un projet d’enfouissement de déchets nucléaires et réussir à faire entendre sa voix quand on n’a pas le titre d’«expert.e» ?
Quelle légitimité ai-je à m’opposer au nucléaire si je ne suis pas scientifique ?
Souvent l’on m’a demandé ce que je « faisais » dans la vie, et souvent j’ai eu du mal à répondre à cette question. Cette question on vous la pose souvent en stop, par exemple. Ce qui est très agréable, d’ailleurs, de voir que l’autre s’intéresse à ce que vous faites. Mais quand je répondais «Je vis à la maison de résistance, à Bure », il fallait que je sois capable de justifier ce choix.
Alors, j’ai écris cette conférence comme une réponse !
Auto-Stop Bure est une conférence gesticulée où s’entremêlent anecdotes en auto-stop, expériences de vie à la maison de résistance, et travail de synthèse sur la situation à Bure et plus largement sur le nucléaire. Un regard plein d’humour sur ce qu’être militant.

Agenda décembre 2021

Les permanences du local des ami-es de May ont lieu le mardi et jeudi de 15h à 17h.

____________________________

Samedi 18 décembre à partir de 20h, concert D’Improvible en soutien aux Ami.e.s·de May

Le groupe Improvible nous fait la joie de venir jouer au local des Ami·es de May le samedi 18 décembre, à partir de 20 heures et on les remercie !

Viens et ensemble libérons l’impro!

Improvible est un duo sax-batterie qui joue de l’impro totale avec une inclinaison pour l’amusement et l’intensité, voire la transe, tout en recherchant la sincérité dans la démarche d’improvisation libre. Il puise son inspiration du côté du jazz et son ouverture sur les différentes musiques actuelles amplifiées, avec un goût pour des sons très électriques (rock, noise, prog), les “sons organisés” du point de vue d’Edgar Varese avec la recherche d’exploitation d’un large palette sonore, la musique spectrale et son jeu sur les masses sonores et leurs “déplacements”. La notion de mouvement et de chaos sont très présentes dans son approche philosophique de l’improvisation.

Stéphane Le Gars – Sax alto + Sax midi avec plein de trucs pour jouer sur l’amplification
Vincent Barbin – Batterie

Entrée à prix libre – Vos contributions sont nécessaires pour la
pérennité du lieu, merci à tou·tes !
Bar ouvert – alcools (sur adhésion à l’asso) et jus de pomme Solidarité
Palestine, boissons chaudes …
Repas partagé – Ramenez vos succulentes galettes, tartes, tartinades et
autres divines spécialités végétariennes ou venez simplement les
déguster !

Masque indispensable, Gel hydro à disposition, et rampe d’accès au local
si besoin.

Dalal ak jamm, Mirë se vini, Welkom, Yisek, Dobrodosli, l’aaslama, Tonga
soa, Bem-vindo, Bienvenu·e·x·s !

https://44.demosphere.net/rv/5427

____________________________

Vendredi 17 décembre, à partir de 18h, L’abolitionnisme pénal, avec l’intervention de Gwenola Ricordeau.

REPORT DE LA SOIREE – DISCUSSION AUTOUR DE L’ABOLITIONNISME PENAL

Nous sommes navré·es de vous annoncer l’annulation de la soirée -discussion du 17/12/2021 avec Gwenola Ricordeau, autour de l’abolitionnisme pénal. Pour le moment, des contraintes extérieures liées aux nouvelles restrictions sanitaires ne lui permettent pas de venir nous rencontrer et échanger ensemble sur ce thème. Ce n’est pas une fin en soi, nous prévoyons avec elle le report de cette rencontre l’année prochaine. Vous pouvez, si vous le souhaitez, passer pendant les autres événements du local des Ami·es de May et aussi acheter ou emprunter l’un de ses livres: « Crimes et peines, penser l’abolitionnisme pénal. Nous en avons quelques exemplaires à la vente. Vous pouvez également emprunter son livre : Pour elles toutes, femmes contre la prison », disponible dans notre bibliothèque.

Vous souhaitant de la douceur et de la chaleur, malgré cette période innommable.

Les Ami·es de May
_________
Le vendredi 17 décembre, nous rencontrerons Gwenola Ricordeau autour de ses livres et travaux de recherche sur l’impact du système carcéral dans sa globalité, dans une démarche d’abolitionnisme pénal. (regroupe la lutte pour l’abolition des prisons, mais aussi des systèmes judiciaires dans leur globalité) Gwenola Ricordeau est sociologue, spécialiste en criminologie et militante féministe. Ses recherches s’orientent sur les conditions de détention, mais aussi sur les proches de personnes détenues. Son ouvrage « Pour elles toutes » poursuit une théorie abolitionniste en incluant une démarche féministe, tandis que « Crimes et peines », reprend les fondamentaux en termes d’abolitionnisme pénal. Elle a également réalisé une enquête sociologique sur les détenus et leurs proches, livre éponyme. Ce sera donc l’occasion d’échanger avec Gwenola sur ce vaste et important sujet. Présentation – questions autour de l’abolitionnisme à 18 heures, puis échanges plus informels autour d’un apéro-grignotage participatif. Bienvenu·e·x·s à tou·te·s !

____________________________

Jeudi 16 décembre à partir de 18h, réunion-débat « Etat et Révolution » à l’occasion de la sortie du n°12 de La Base – bulletin anticapitaliste social écologiste.

Les tentatives répétées de lutter directement contre l’Etat ont coûté très cher aux différentes Révolutions (la seule ayant « aboutie » pouvant être la Révolution bourgeoise de 1789).

Nous essaierons d’interroger les te,tatives de contourner la folie étatique (Commune de Paris, Espagne, 1936, URSS, …) jusqu’à la seule réponse valide de ces dernières années : le Chiapas.

De là, nous envisagerons comment, pour nous aujourd’hui se défaire de la forme Etat qui est un piège pour les peuples, les travailleurs et pour tout révolutionnaire.
____________________________

Reporté à une date ultérieure, sans besoin de réservation.

Dimanche 12 décembre à 14h, Présentation-discussion autour du livre d’Adel Tincelin « On n’a que deux vies: journal d’un transboy ».

« Le 25 février 1973, j’ai été nommée Aude et assignée fille à la naissance.
Le 30 novembre 2008, j’ai donné naissance à Charlie.
Le 24 février 2014, j’ai compris que je n’étais pas une fille et j’ai engagé peu de temps après une transition.
Le 26 février 2014, j’ai commencé un carnet, un tout petit carnet rouge et mince offert par deux amies pour mon anniversaire et destiné à Aude : « Le journal des 41 ans commence maintenant. »
Il allait devenir le journal d’Adel.
Mais le 25 février 2014, c’était le journal d’un reste infime de moi, d’un tout juste moi. »
____________________________

REPORTE à un des week-end de janvier, on vous donne la date dès qu’elle est décidée ! Suite à la date convenue et transmise, pensez bien à réserver au plus tôt l’atelier d’écriture (maximum 12 personnes!), en envoyant un mail à cette adresse : lesamiesdemay@riseup.net

Samedi 11 décembre à 14h, Une question de place – Un atelier d’écriture en mixité choisie MTPGI
Par Aurel et Flo

En partant de la lecture partagée de deux textes de Dorothy Allison, je vous propose de partir explorer l’écriture à la première personne : celle qui nous invite à nous situer, à nous dire, celle qui nous pousse à envisager nos histoires minoritaires, nos récits invisibles comme non seulement partageables, mais nécessaires.

Un temps d’échauffement sera proposé à travers une série de rapides exercices d’écritures, avant de plonger dans la lecture puis l’écriture sur un temps un peu plus long. L’atelier se finira sur le partage de nos textes et sur un tour de ressentis.

L’intention de l’atelier est, au travers de propositions, d’ouvrir des possibles, de laisser aller les mots. Rien n’y est obligatoire, tout interprétable et ajustable. Aucune compétence particulière en écriture ni en lecture n’est nécessaire.

Mixité : Meufs, Trans, Inter, Pédés, Gouines
Nombre de participant.es : 12
Durée : 2h30
Date : le 11 décembre à St Nazaire
Lieu : asso les ami-e-s de May – 25 Bld de la Renaissance
Facilitation de l’atelier : Aurel
Écoute et soutien émotionnel en cas de besoin : Flo

____________________________

Vendredi 10 décembre, à partir de 20h, soirée-discussion avec Gérard Lambert-Ullman sur Solidarnosc et les bouleversements en Pologne au tout début des années 80…
Repas partagé à partir de 19h
Après la présentation-lecture de son dernier livre « Flonflons », un suivant est en cours… on aurait tort de ne pas écouter Gérard nous en narrer quelques extraits…

Pologne 1980-1981. Le démontage du système
« L’insurrection de 1980 Pologne a été le dernier soulèvement révolutionnaire prolétarien en Europe au 20ème siècle. Ce fut un mouvement communaliste fort contre le mensonge « communiste » de la bureaucratie stalinienne et son capitalisme d’Etat, renouant avec les aspects les plus riches des nombreuses tentatives historiques de « socialisme sauvage » et de démocratie directe. Après sa défaite, la réduction par la propagande spectaculaire de cette insurrection en mouvement ayant ouvert la porte au retour des pays de l’Est dans le giron capitaliste a occulté sa réalité profonde et permis de censurer ses aspects les plus radicaux. C’est cette histoire qu’on se propose de retrouver. »

____________________________

Le jeudi 9 décembre à 18h – Réunion d’organisation Pride 2022.
Tu es LGBTQIA+ et tu veux participer à l’organisation de la pride de mai
2022 ?
La troisième réunion d’organisation se tiendra le jeudi 9 décembre, à 18h aux Ami·e·s de May. Toutes personnes concernées bienvenues, organisation collégiale. Il y aura un apéro participatif sans alcool, n’hésites pas à ramener ce que tu as envie de partager ! Pour plus d’infos, nous rejoindre, tu peux aussi nous contacter à l’adresse: queer-amann(at)protonmail.com

____________________________

Mercredi 8 décembre, à partir de 19h, film PAS en mon nom de Daniel Kupferstein, en présence du réalisateur.

« Très souvent, en France, lorsque les conflits reprennent au Proche-Orient, les personnes d’origine juive sont appelées à soutenir inconditionnellement l’Etat d’Israël. Pourtant, un certain nombre d’entre elles, comme moi, refusent de s’enfermer dans cette assignation communautaire, tout en craignant le développement de l’antisémitisme. C’est pourquoi, je suis allé à leur rencontre… »

+ d’infos et bande annonce : https://www.daniel-kupferstein.com/
Co-organisation avec le Comité Solidarité Palestine de Saint-Nazaire

____________________________

Samedi 4 décembre, à partir de 19h00, Discussion autour du sauvetage en mer Méditérannée
avec Claire, sauveteuse en mer.

« Une discussion sous forme d’échanges, avec une projection d’un diaporama sonore sur la situation actuelle en Méditerranée centrale, sur la responsabilité de l’Europe dans ce drame historique qui se joue à nos frontières et sur la relève prise par la société civile pour pallier aux défaillances de nos Etats.

La Méditerranée centrale comme zone de non-droit, où l’on croise des gens en danger qui essaient de fuire des vies insupportables de guerre, de misères et d’abus, pour étendre une discussion vers le rapport à l’autre et à notre propre responsabilité en tant qu’individu.e dans cette histoire qui souvent nous dépasse… »

Repas qu’on partage, ramenez vos super spécialités, vot’ pain au levain et votre tartare d’algues.

Le bar sera ouvert, alcools et softs.

vers 21h concert Tropique du Cancer (post punk Bamboch’)

____________________________

Jeudi 2 décembre, à partir de 19 heures, Permanence de l’association Queer’Amann.
Comme chaque premier jeudi du mois, discussions et échanges entre personnes LGBTQIA+ (Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Intersexes, Asexuel·le·s, Pansexuel·le·s, Aromantiques).
Vous pouvez ramener de quoi grignoter ensemble et des boissons non alcoolisées. Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes concernées ! Pour plus d’infos, envoyer un e-mail à: queer-amann(at)protonmail.com