Agenda juin 2022

Jeudi 2 juin, à partir de 19 h – Permanence de l’association Queer’Amann.

Discussions et échanges entre personnes LGBTQIAP+ ( Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Intersexes, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pansexuel·le·s … ) Vous pouvez ramener de quoi grignoter ensemble et des boissons non alcoolisées. Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes concernées !
Pour plus d’infos, envoyer un e-mail à: queer-amann(at)protonmail.com
____________________________

Vendredi 10 juin à partir de 20h – Comprendre la guerre en Ukraine avec la présence de Nicolas Trifon

Nicolas Trifon, collaborateur du « Courrier des Balkans », animateur d’Iztok, revue libertaire sur les pays de l’Est de 1979 à 1991

Pour tenter de comprendre les origines, le déroulement et les conséquences de la guerre actuelle en Ukraine, il est nécessaire de connaître les interrelations entre géographie, histoire et politique dans cette région du monde.
Quel rôle joue sa situation particulière, entre la Russie et la Géorgie à l’est, la mer Noire, qui la relie à la Turquie et la Grèce au sud, la Roumanie, la Hongrie et la Pologne à l’Ouest, la Lituanie et la Biélorussie au nord ?
Quels souvenirs reste-t-il dans ce pays de la famine imposée par Staline qui fit plusieurs millions de morts en 1933 ?
Pourquoi les classes dirigeantes des États post-soviétiques, issues de la nomenklatura, ont-elles choisi le néolibéralisme économique, l’autoritarisme politique, et l’adhésion à l’OTAN pour la plupart, dans les années qui ont suivi la chute du mur en 1989 ?
Doit-on être surpris de cette arrivée brutale de la guerre dans une Europe centrale qui a connu le démantèlement de la Yougoslavie en 1991, les bombardements de l’OTAN au Kosovo en 1999, les interventions de l’armée russe en Géorgie (Ossétie du sud) en 2008, en Tchétchénie fin 2014, en Syrie en 2015, en 2014 en Crimée et dans le Donbass ?
Sommes-nous entrés dans une nouvelle « guerre froide », se traduisant par la forte augmentation des budgets militaires, le renforcement du nationalisme et du rôle régalien des États ?
Comment les structures de l’économie mondiale capitaliste vont-elles se transformer, particulièrement dans les domaines de l’énergie et des ressources alimentaires, avec des conséquences dramatiques dans certains pays, particulièrement pour les plus pauvres ?

____________________________

Samedi 11 juin à partir de 16h – « L’élargissement » du monde grec à nos jours par Jean Boyé.
De -500 à aujourd’hui le monde s’est élargi, du moins la connaissance que nous en avons. D’un monde tout petit, où les planètes sont de toutes proches voisines nous sommes passés à un monde infiniment vaste. C’est l’histoire de notre connaissance de l’univers que cette conférence propose de décrire.

Comment et pourquoi en 2500 ans est-on passé d’un monde clos à un univers infini ?

Jean Boyé est aujourd’hui retraité et un amateur passionné de cosmologie.

____________________________

Mardi 14 juin à partir de 20h – Projection du film « L’Encre de la liberté » de Hocine REDJALA (2006, 52min)

Le sujet est un décryptage de la société algérienne, en donnant la voix à la presse indépendante, et abordant ainsi les restrictions imposées aux libertés d’expression en Algérie.
Le film est interdit par le régime des « barons algériens ». Il est constitué d’interviews de journalistes, d’images terribles, d’archives pour traiter de la situation de la société algérienne depuis le coup de force de 1962. De nombreuses exactions sont commises pour imposer le silence à la la presse (assassinats, terrorisme, disparitions forcées, piétinement des droits de l’homme, appauvrissement, ethnocides, crimes contre l’humanité, corruption, emprisonnement des journalistes, disparition des espaces de liberté…).
Ce film documentaire a valu des situations graves à son réalisateur. Il sera au local autogéré des Ami.e.s de May le Mardi 14 juin. Projection à partir de 20h.
+ d’infos sur le film : https://www.elwatan.com/edition/culture/lencre-de-la-liberte-de-hocine-redjala-un-film-documentaire-sur-la-liberte-dexpression-en-algerie-24-05-2019

____________________________

Mercredi 15 juin de 19h à 22h, Soirée jeux de Queer’Amann.

Tous les troisième mercredi du mois, retrouvons-nous dans une ambiance conviviale et chaleureuse pour partager et (re)découvrir des jeux de société/plateau. Ramenez les vôtres !
Toute personne concernée, bienvenue ! (Mixité Lesbiennes, Gays,
Bi·es,Trans, Queers, Inters, Aromantiques, Asexuel·les, Pans, LGBTQIAP+)

____________________________

Samedi 18 à 15h – Présentation de la méthode Feldenkrais.

Actuellement en formation (en 4 ans) pour devenir praticienne Feldenkrais, Anouch nous propose une présensation de cette approche corporelle holistique basée sur la prise de conscience par le mouvement.

« Se libérer complètement de la volonté de se soumettre soi-même et de soumettre les autres »

Mais qui a dit cette phrase ?

C’est M. Feldenkrais (1904-1984) : fél-deun-kra-ysse !

Docteur ES Physique et première ceinture noire de judo en France dans les années 30, il est devenu l’un des pionnier de la plasticité cérébrale. En s’intéressant à la rééducation de son propre genou, Moshé Feldenkrais découvre, 50 ans avant que l’imagerie par scanner ne valide ses recherches, les fondements du fonctionnement du cerveau tel que le conçoivent les scientifiques depuis les années 2000. Feldenkrais se démarque aussi par son incessante volonté de transmettre ses savoirs et ses savoir-faire. Il était persuadé que si il réussissait à soulager des personnes de leurs douleurs ou à les rendre plus autonomes, tout le monde pouvait apprendre à le faire.

Tout en venant en aide à des milliers de personnes M. Feldenkrais a donc travaillé pendant plus de trente ans à mettre au point une méthode qui est enseignée aujourd’hui à travers le monde et compte plusieurs de milliers de praticien.nes. Elle est utilisée auprès de personnes souffrant de paralysie cérébrales, de sclérose en plaque, de douleurs chroniques de tous types et même de troubles de l’apprentissage mais également dans le sport, la danse ou pour permettre aux personnes en situation de handicape d’accéder à plus d’autonomie. On la trouve aussi dans la kyrielle des méthodes de « Bien-être » puisque sa pratique permet avant tout de mieux se connaître soi-même. Mais le projet de Feldenkrais est resté jusqu’au bout politique « Je n’éduque pas des corps mais des cerveaux ».

____________________________

Mardi 21 juin de 20h à 22h – Projection de films musicaux / concerts mythiques…..
A l’occasion de la fête de la musique, nous passerons quelques bijoux musicaux dont le Live at Napa State Mental Hospital de 1978 . Un concert donné par les Cramps envers les patients de l’hopital pyschiatrique de Napa en Californie.

____________________________

Jeudi 23 juin à partir de 20h – présentation des «Mujeres libres » (1936-1939) et de la Retirada espagnole – l’exil du point de vue des femmes – lors de la guerre civile- révolution en Espagne.

Par Hélène Hernandez et Wally Rosell qui interviendront à partir d’une analyse historique associée à la présentation de supports visuels.

Hélène Hernandez est militante féministe, anarchiste et syndicaliste.
Elle anime depuis 1997 l’émission femmes libres sur radio libertaire.

Wally Rosell est militant anarchiste et syndicaliste. Il a notamment participé à la création et à l’aventure de radio libertaire. Depuis 2005, il se consacre à la mise en œuvre d’expositions : la Guerre d’Espagne, Mai 68 et la Commune de Paris de 1871… En 2008, il coordonne « Éloge de la passe : changer le sport pour changer le monde » aux Éditions Libertaires.

« En 1936, des groupes de femmes à Madrid et à Barcelone fondèrent les Mujeres Libres, organisation destinée à libérer les femmes du « triple asservissement à l’ignorance, en tant que femmes, et en tant que productrices ». Bien que cela ait duré moins de trois ans (leurs activités en Espagne connurent une fin abrupte lors de la victoire des forces franquistes en février 1939), les Mujeres Libres mobilisèrent plus de 20 000 femmes et développèrent un vaste réseau d’activités visant à accroître l’autonomie des femmes tout en construisant un sens de la communauté. »
Martha A. Ackelsberg

____________________________

Vendredi 24 juin à 20h – L’antimilitarisme une vieille histoire d’aujourd’hui.

Le Service National Universel (SNU) reprend de la graine, après les présidentielles. Des variantes de « rendez-vous ritualisés républicains », les candidat·es présent·es en avaient plein les programmes. Que devient ce SNU, et surtout dans un avenir comment y échapper ?
À travers une causerie à trois voix, revenant sur les temps où la conscription militaire était obligatoire, et sur les formes de refus de s’y soumettre, nous pourrions imaginer de remettre au goût du jour les réfractaires, les insoumis, les mutins et les objecteurs de conscience…

____________________________

Dimanche 26 juin, de 14h à 17h, Permanence de la bibliothèque anarchiste·S et féministe·S des ami·e·s de May.

Comme tous les derniers dimanche du mois, la BAF fait sa permanence. Venez échanger, adhérer et emprunter des livres. Il nous manque toujours des livres empruntés depuis plusieurs mois, merci de les ramener pour qu’ils puissent circuler et être lus par d’autres personnes ! Bienvenue·s à tout·e·s !

____________________________

Dimanche 26 Juin, à 15 heures – Présentation du livre : « Révolutionnaires. Récits pour une approche féministe de l’engagement » par l’Atelier des Passages.
La présentation sera suivie par une discussion autour d’un goûter partagé.

Dans le cadre de la bibliothèque, nous recevons le collectif de l’atelier des Passages pour échanger autour de leur livre : « Révolutionnaires. Récits pour une approche féministe de l’engagement ».
L’ouvrage rassemble des témoignages de femmes, dont le militantisme a participé aux luttes révolutionnaires. Elaborés dans une démarche de
co-construction, les humbles récits sont riches de combats menés et montrent l’importance de ne pas être invisibilisées.
Pour plus d’informations : https://www.editionsducommun.org/collections/all/products/revolutionnaires

Bienvenue à tou·te·s !

____________________________

Dimanche 26 juin de 18h à 20h, atelier d’écriture.

Corine et Mathy vous proposent un atelier à partir de jeux d’écriture
créative, dans la convivialité et la bienveillance. Amenez crayons et
papiers et si besoin vos ordinateurs.

Entrée libre à tou·te·s !
Bienvenu·e·s !

Agenda mai 2022

Dimanche 1er mai à 16h – Pièce par le Théatre De La Faucille « Ça, c’est le son d’une aventure ! »

« C’est le jour où une grande petite fille de 9 ans, accompagnée de son ours en peluche, décide de traverser Paris dévastée par la crise économique. Entre récit initiatique, fable politique et aventure intérieure, cette enfant nous invite à écouter son monde. Spectacle bouleversant, joyeux et drôle, porté par le Théâtre de la Faucille. »

Spectacle tout public à partir de 8-10 ans.

____________________________

Jeudi 5 mai, à partir de 19 h – Permanence de l’association Queer’Amann.

Discussions et échanges entre personnes LGBTQIAP+ ( Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Intersexes, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pansexuel·le·s … ) Vous pouvez ramener de quoi grignoter ensemble et des boissons non alcoolisées. Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes concernées !
Pour plus d’infos, envoyer un e-mail à: queer-amann(at)protonmail.com
____________________________

Samedi 7 Mai, de 14h à 15h : Présentation-discussion du roman d’anticipation politique : « Subtil béton », par le collectif d’auteur·ice·s des Aggloméré·e·s, en mixité. Bienvenue à tou·te·s !

Samedi 7 Mai, à 16h : Atelier d’imaginaire autour de l’écriture, suivi d’un repas partagé, en mixité choisie, sans mec cis hétéro, sur inscription à l’adresse : baf-ladm(at)riseup.net

Les membres du collectif des Aggloméré·e·s animeront un atelier d’imaginaire pour partager la pratique de l’écriture, une pratique accessible à tout·x·s. L’atelier sera suivi d’un repas partagé (chacun·e amène de quoi grignoter, de préférence végétarien ou vegan)

« Subtil Béton est un roman d’anticipation politique, écrit et dessiné à plein de mains. C’est un récit choral dont les multiples voix ricochent pour dépeindre un futur proche, modelé par le fascisme, où se répondent la tendresse, les peurs et les espoirs. […] Écrire à plusieurs peut être facile, amusant, surprenant, renforçant. Venez dégommer avec nous les fausses évidences qui nous font croire que l’écriture est toujours une épreuve, et qu’elle est réservé à un petit cercle de solitaires, savants et bien trop massivement cis-masculins. Venez tâter du pouvoir libérateur de la fiction ! »

Pour plus d’infos sur le livre « Subtil béton » : https://subtilbeton.org/spip.php?rubrique3

____________________________

Mercredi 11 mai à 19h – Réunion d’organisation Pride 2022. 

Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes LGBTQIAP+ (Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Inters, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pans)

 

____________________________

Samedi 14 mai à partir 16h30 « Les Forges de Trignac : des hommes dans l’histoire par Michel Mahé et Jean-Pierre Suaudeau.
Cette intervention à deux voix porte un double regard, à la fois historique et littéraire, sur les forges de Trignac, site qui a marqué l’histoire du mouvement ouvrier de notre région.

Michel Mahé, historien, membre de l’AREMORS (association de recherche sur le mouvement ouvrier en région nazairienne), reconstituera l’histoire du site en illustrant son propos de nombreuses photos et de documents exceptionnels ; Jean-Pierre Suaudeau lira des extraits de son livre « Les Forges, un roman », paru en 2018, pour restituer cette aventure du côté de la fiction, en se coulant dans l’existence des travailleurs. »

https://www.facebook.com/jeanpierre.suaudeau.75

____________________________

Mercredi 18 mai de 19h à 22h, Soirée jeux de Queer’Amann.

Tous les troisième mercredi du mois, retrouvons-nous dans une ambiance conviviale et chaleureuse pour partager et (re)découvrir des jeux de société/plateau. Ramenez les vôtres !
Toute personne concernée, bienvenue ! (Mixité Lesbiennes, Gays,
Bi·es,Trans, Queers, Inters, Aromantiques, Asexuel·les, Pans, LGBTQIAP+)

____________________________

Jeudi 19 mai à 18h30 – Présentation/discussion autour du livre « Infinitif Présent » avec l’auteur J.M Rouillan.
Repas partagé après discussion.

Au fil du portrait, souvent intime, du ciment des sentiments qui reliaient J.Marc Rouillan aux membres des groupes militants auxquels il a appartenu, l’auteur montre ici comment quelques minutes de relation entre détenus recèlent plus d’humanité que toute la carrière d’un directeur de prison, d’usine ou de cabinet ministériel. Infinitif Présent est rythmé par les conversations téléphoniques avec Joëlle Aubron…
Paru aux édition Agone -> https://agone.org/aujourlejour/infinitifpresent-iii

____________________________

Lundi 23 mai à partir de 19h  – Rencontre et discussion avec Florent Gabarron-Garcia autour de son dernier livre Histoire populaire de la psychanalyse, éditions La Fabrique.

« La psychanalyse doit se tenir à l’écart de la politique. » Cette ligne de conduite, hâtivement attribuée à Freud, a autorisé tous les revirements jusqu’aux plus récents qui voient la psychanalyse régulièrement convoquée au chevet des pires positions réactionnaires (contre le féminisme, l’antiracisme, les mouvements sociaux…). C’est aussi une façon commode d’enterrer tout un pan de l’histoire de la discipline, et avec lui son legs révolutionnaire.
On verra dans ce livre Freud accueillir avec enthousiasme la révolution de 1917 et encourager Vera Schmidt dans ses efforts pour acclimater la psychanalyse dans la Russie bolchévique ; Wilhelm Reich combattre en Autriche puis en Allemagne la prétendue neutralité politique de la discipline ; on suivra la trajectoire de François Tosquelles de la guerre d’Espagne à l’hôpital de Saint-Alban, celle de Jean Oury de Saint-Alban à la clinique de La Borde ; on découvrira le renouveau d’une psychanalyse révolutionnaire dans l’Allemagne des années 1960 avec le SPK (Collectif de patients socialistes) dont le programme était de Faire de la maladie une arme.

Un héritage précieux que Florent Gabarron-Garcia ravive pour remettre enfin la psychanalyse au cœur des luttes d’émancipation.

Psychanalyste et psychologue, Florent Gabarron-Garcia est maître de conférences à Paris 8 et membre de la revue Chimères. Formé à la clinique de La Borde, il a travaillé plus de dix ans en psychiatrie.
Son précédent ouvrage L’héritage politique de la psychanalyse, Editions La lenteur, 2018

____________________________

REPORTE Samedi 28 mai à partir de 16h – « l’élargissement » du monde grec à nos jours par Jean Boyé.
De -500 à aujourd’hui le monde s’est élargi, du moins la connaissance que nous en avons. D’un monde tout petit, où les planètes sont de toutes proches voisines nous sommes passés à un monde infiniment vaste. C’est l’histoire de notre connaissance de l’univers que cette conférence propose de décrire.

Comment et pourquoi en 2500 ans est-on passé d’un monde clos à un univers infini ?

Jean Boyé est aujourd’hui retraité et un amateur passionné de cosmologie.

____________________________

Dimanche 29 mai, de 14h à 17h, Permanence de la bibliothèque anarchiste·S et féministe·S des ami·e·s de May.

Comme tous les derniers dimanche du mois, la BAF fait sa permanence. Venez échanger, adhérer et emprunter des livres. Il nous manque toujours des livres empruntés depuis plusieurs mois, merci de les ramener pour qu’ils puissent circuler et être lus par d’autres personnes ! Bienvenue·s à tout·e·s !

____________________________

Dimanche 29 mai de 18h à 20h, atelier d’écriture.

Corine et Mathy vous proposent un atelier à partir de jeux d’écriture
créative, dans la convivialité et la bienveillance. Amenez crayons et
papiers et si besoin vos ordinateurs.

Entrée libre à tou·te·s !
Bienvenu·e·s !

Agenda avril 2022

Les permanences du local des ami-es de May ont lieu le mardi et jeudi de 15h à 17h.

« Masques, Gel hydro à disposition, et rampe d’accès au local si besoin. Pour que nous mettions en place la rampe d’accès, merci de nous le faire savoir à l’adresse des Ami·e·s de May : lesamiesdemay(at)riseup.net.  »

____________________________

Jeudi 7 avril, à partir de 19 h – Permanence de l’association Queer’Amann.

Discussions et échanges entre personnes LGBTQIAP+ ( Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Intersexes, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pansexuel·le·s … ) Vous pouvez ramener de quoi grignoter ensemble et des boissons non alcoolisées. Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes concernées !
Pour plus d’infos, envoyer un e-mail à: queer-amann(at)protonmail.com

____________________________

Vendredi 8 avril – « Causerie autour de l’école, des idées et expériences révolutionnaires de la Commune de 1871 » avec Hugues Lenoir.
19h : repas partagé ; 20h : causerie – intervention de Hugues Lenoir, enseignant-chercheur émérite en Sciences de l’Education à l’Université Paris-Nanterre.
blog : http://www.hugueslenoir.fr/

Second temps de discussion par le collectif Vive La Commune, autour des 151 ans de La Commune de Paris. L’insurrection populaire de 1871 vit lors des 72 jours des idéaux révolutionnaires sur la base d’autogestions s’inventer… d’autres communes tentèrent tout autant mais furent aussi réprimées…

Cette année – année électorale – nous ne pouvions rester muet.te.s !

Bouter la domination des congrégations hors de l’école, et laisser liberté à l’essor de l’école publique, laïque, gratuite, où l’obligation scolaire et l’éducation pour tou.te.s en seraient les priorités. Les idées ont émergées, des réalisations ont été plus sporadiques, face à la répression versaillaise. Mais il s’agit bien d’inscrire ces principes éducatifs, et l’importance de l’école au sein de la société parisienne, dans une révolution du peuple et d’affirmer la Commune comme dynamique sociale globale. De repositionner les idées progressistes sur l’école, bien en amont des lois Ferry de 1881 et 1882. Et de battre rappel en ce début de XXIe siècle … causons-en ensemble ! »

____________________________

Samedi 9 avril à partir de 16h – Derrière Monsieur Hulot, Jacques Tati, cinéaste visionnaire.

C’est à Saint-Nazaire, à l’été 1951, précisément à Saint-Marc-sur-Mer, que Monsieur Hulot impressionne la pellicule pour la première fois. Sorti en 1953, Les Vacances de Monsieur Hulot va installer le personnage de Monsieur Hulot dans l’oeuvre à venir de Jacques Tati.
Ce film a été précédé d’un premier long métrage : Jour de Fête. S’inscrivant dans la filiation du cinéma burlesque, il annonce dès 1949 l’américanisation de la société française. Jour de Fête connaît un énorme succès en France et à l’étranger.

Jacques Tati aurait pu reprendre François, le facteur rural subjugué par «la poste en Amérique». Ecartant les alléchantes propositions des producteurs, il décide de créer un personnage «plus véridique, plus humain… mais dont la nature le met en situation comique dès qu’il agit». Ce personnage sera Monsieur Hulot, mis en scène dans quatre autres films, armés d’un humour basé sur l’observation et qui seront autant de regards visionnaires et critiques sur cette période allant du lendemain de la guerre au début des années 1970, communément nommée «les Trente Glorieuses».

Par Jean Claude Chemin, auteur de Et Tati créa Monsieur Hulot (Locus Solus), Prix du livre d’Histoire du cinéma au Festival international du film d’Histoire de Pessac 2019.

____________________________

Dimanche 10 avril à partir de 18h – « Retrouvons-nous en ce 1er tour de ces élections présidentielles » Invitation initié par les copaines des Gilets Jaunes de la MdP de Saint-Nazaire.

Le 10 avril prochain, soir du 1er tour de ces élections présidentielles au goût plus qu’amer, pendant lesquelles les idées de l’extrême droite ont dicté le rythme de débat, nous avons pensé qu’il serait plus supportable de vivre ce moment ensemble, plutôt que chacun.e chez soi…

Nous avons souhaité inviter « nos proches de la lutte », celles et ceux avec qui nous nous sommes retrouvé.es dans la rue, sur les blocages, dans les occupations ces dernières années à Saint-Nazaire.

*RDV donc le dimanche 10 avril à partir de 18h au local des Ami.e.s de May qui nous font le plaisir de nous accueillir *(Adresse : 25 boulevard de la Renaissance à Saint-Nazaire). Pour éviter que l’organisation repose sur un petit nombre, nous demandons à tout le monde d’amener un petit quelque chose à boire et/ou grignoter, en mode auberge espagnole !

Cette soirée sera aussi l’occasion d’évoquer l’appel à se rassembler que nous venons de lancer pour le 24 avril, soir du 2nd tour, à 20h devant la Mairie de Saint-Nazaire. Nous espérons qu’il puisse être connu du plus grand nombre, au-delà des cercles de personnes, collectifs et associations habituellement mobilisé.e.s. On compte sur vous pour le faire circuler au maximum ! Événement facebook ici.

____________________________

Mercredi 13 avril à 19h – Réunion d’organisation Pride 2022.

Dans la continuité des réflexions entamées depuis octobre 2021, nous parlerons plus spécifiquement du programme envisagé en tenant compte des nouvelles idées. Si d’autres personnes veulent participer à l’organisation, c’est le moment de nous rejoindre !

Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes LGBTQIAP+ (Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Inters, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pans)

____________________________

Jeudi 21 avril de 19h à 22h, Soirée jeux de Queer’Amann.

Tous les troisième mercredi du mois (exceptionnellement le Jeudi ce mois-ci), retrouvons-nous dans une ambiance conviviale et chaleureuse pour partager et (re)découvrir des jeux de société/plateau. Ramenez les vôtres !
Toute personne concernée, bienvenue ! (Mixité Lesbiennes, Gays,
Bi·es,Trans, Queers, Inters, Aromantiques, Asexuel·les, Pans, LGBTQIAP+)

____________________________

Vendredi 22 avril à partir de 20h- Commune de Kabylie 1871. MÉMOIRE COMMUNE.
19h : repas partagé…

1871 : En Algérie, les Kabyles se soulèvement contre l’ordre colonial et mobilisèrent un tiers de la population Algérienne. Préfigurant ainsi la guerre d’indépendance plus de 80 ans plus tard. Cette insurrection anti coloniale du mois de mars 1871 sera aussi brutalement matée comme celle de la commune de Paris.

La répression militaire réunit ces insurgés de Paris et de Kabylie, dans les fosses communes des victimes et dans les bagnes flottant, les déportant en Nouvelle-Calédonie.
Les luttes d’aujourd’hui doivent beaucoup à ces moments d’histoire, que nous voulons réunir par un hommage en textes et en musique, le vendredi 20 avril 2022, à Saint-Nazaire, à partir de 20h aux Ami.e.s de May pour garder vivante cette mémoire commune.

____________________________

Dimanche 24 avril, de 14h à 17h, Permanence de la bibliothèque anarchiste·S et féministe·S des ami·e·s de May.

Comme tous les derniers dimanche du mois, la BAF fait sa permanence. Venez échanger, adhérer et emprunter des livres. Il nous manque toujours des livres empruntés depuis plusieurs mois, merci de les ramener pour qu’ils puissent circuler et être lus par d’autres personnes ! Bienvenue·s à tout·e·s !

____________________________

Dimanche 24 avril de 18h à 20h, atelier d’écriture en mixité choisie.

Nous vous invitons à nous rejoindre à cette troisième session dont le thème sera en lien avec les luttes queers. Toute personne ayant une affinité pour l’écriture est bienvenue, à l’exception des hommes cisgenre hétéro.

Possibilité de participation à une brochure pour la pride, réservée aux personnes concernées LGBTQIA+

____________________________

Jeudi 28 avril à 19h – Réunion d’organisation Pride 2022.

Dans la continuité des réflexions entamées depuis octobre 2021, nous parlerons plus spécifiquement du programme envisagé en tenant compte des nouvelles idées. Si d’autres personnes veulent participer à l’organisation, c’est le moment de nous rejoindre !

Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes LGBTQIAP+ (Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Inters, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pans)

____________________________

Vendredi 29 avril à partir de 18h30 – Une « Causerie » de Gérard Lambert : 1er mai, Les épines du muguet.

Après un survol des origines des associations ouvrières depuis le moyen-âge jusqu’à la fin du 19ème siècle, une Histoire des manifestations du 1er mai, depuis la bombe d’Haymarket (1886) jusqu’au Front Populaire (1936) en passant par les Bourses du travail, le syndicalisme révolutionnaire, les grèves et leur répression (Fourmies) : 50 ans de luttes étayées par cette rituelle prise de la rue.

Agenda mars 2022

Les permanences du local des ami-es de May ont lieu le mardi et jeudi de 15h à 17h.

« Masques, Gel hydro à disposition, et rampe d’accès au local si besoin. Pour que nous mettions en place la rampe d’accès, merci de nous le faire savoir à l’adresse des Ami·e·s de May : lesamiesdemay(at)riseup.net.  »

____________________________

Jeudi 3 mars, à partir de 19 h – Permanence de l’association Queer’Amann.

Discussions et échanges entre personnes LGBTQIAP+ ( Lesbiennes, Gays, Bi·e·s, Trans, Queers, Intersexes, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pansexuel·le·s … ) Vous pouvez ramener de quoi grignoter ensemble et des boissons non alcoolisées. Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes concernées !
Pour plus d’infos, envoyer un e-mail à: queer-amann(at)protonmail.com

____________________________

Mercredi 9 Mars à 19h – Réunion d’organisation Pride 2022.

Dans la continuité des réflexions entamées depuis octobre 2021, nous
parlerons plus spécifiquement du programme envisagé en tenant compte des
nouvelles idées. Si d’autres personnes veulent participer à
l’organisation, c’est le moment de nous rejoindre !

Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes LGBTQIAP+ (Lesbiennes, Gays,
Bi·e·s, Trans, Queers, Inters, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pans)

____________________________

Samedi 12 mars à partir de 16h, présentation du livre – Dissidences algériennes. Une anthologie, de l’indépendance au hirak de Nedjib Sidi Moussa aux éditions de l’asymétrie.

La parution de cet ouvrage sera l’occasion de croiser l’actualité algérienne et française voire internationale par un questionnement commun malgré des spécificités de l’une et de l’autre. Une série d’ouvrages seront disponibles pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin.

A partir de 19h, on continue la discussion de manière informelle autour d’un repas.

Résumé :
« Nedjib Sidi Moussa a notamment publié : La fabrique du Musulman en 2017 aux éditions libertalia, Algérie, une autre histoire de l’indépendance : Trajectoires révolutionnaires des partisans de Messali Hadj paru en 2019 aux éditions du PUF et Adresse aux révolutionnaires d’Algérie et de tous les pays (et autres textes) aux éditions libertalia en 2019 »

____________________________

Jeudi 17 mars de 19h à 22h, Soirée jeux de Queer’Amann.

Tous les troisième mercredi du mois (exceptionnellement le Jeudi ce mois-ci), retrouvons-nous dans une ambiance conviviale et chaleureuse pour partager et (re)découvrir des jeux de société/plateau. Ramenez les vôtres !
Toute personne concernée, bienvenue ! (Mixité Lesbiennes, Gays,
Bi·es,Trans, Queers, Inters, Aromantiques, Asexuel·les, Pans, LGBTQIAP+)

____________________________

Vendredi 18 mars à 20h – BD « Des Graines sous la neige / la communarde Nathalie LeMel » en présence du scénariste.
Repas partagé à partir de 19h.

Le collectif Vive La Commune relance en ce printemps une série de rencontres autour des 151 ans de La Commune de Paris, insurrection de 1871 qui vit lors des 72 jours des idéaux révolutionnaires sur la base d’autogestions s’inventer… d’autres communes tentèrent tout autant mais furent aussi réprimées… L’année dernière 6 évènements se sont déroulés dans les rues de Saint-Nazaire, voulant ainsi troubler la quiétude covidienne… 4 brochures furent auto-éditées.

Cette année – année électorale – nous ne pouvions rester muet.te.s !

Ce premier évènement autour de la Communarde Nathalie LeMel sera bien l’occasion de revivifier le rôle des femmes lors de la Commune de PAris : outre Louise Michel, Elisabath Dmitrieff, André Léo, Paule Mink, Marie Férré, Victorine Brocher, Béatrix Excoffon, Nathalie LeMel a eu un rôle prépondérant lors des luttes insurrectionnelles.

Le scénariste Roland Michon sera présent pour nous partager l’oeuvre bédéiste « Des Graines sous la neige » éditée en 2017.

Les autres rencontres seront axées sur le thème de l’école (5ème brochure en auto-édition et causerie d’un soir sur l’école publique, en présence de Hugues Lenoir…), de l’insurrection en Kabylie (Commune également en 1871).

____________________________

Mercredi 24 Mars à 19h – Réunion d’organisation Pride 2022.

Dans la continuité des réflexions entamées depuis octobre 2021, nous
parlerons plus spécifiquement du programme envisagé en tenant compte des
nouvelles idées. Si d’autres personnes veulent participer à
l’organisation, c’est le moment de nous rejoindre !

Bienvenu·e·x·s à toutes les personnes LGBTQIAP+ (Lesbiennes, Gays,
Bi·e·s, Trans, Queers, Inters, Asexuel·le·s, Aromantiques, Pans)

____________________________

Samedi 26 mars, à partir de 15h30, Rencontre avec Pinar Selek.

Les Ami·e·s de May et la librairie l’Embarcadère ont la joie de recevoir Pinar Selek le samedi 26 Mars 2022. Pinar Selek est sociologue, militante antimilitariste, féministe et écrivaine. Subissant la répression turque depuis de nombreuses années, parce qu’elle défend les droits humains, elle s’est exilée en France et lutte activement pour les droits des personnes opprimées, notamment pour le droit d’asile des femmes et des minorités de genre dans leur parcours migratoire. La manifestation féministe : « Toutes aux frontières » du 5 Juin 2021 à Nice est un exemple de son engagement aux côtés des personnes migrantes et se poursuit avec la pétition européenne « Féminist Asylum », dont elle est à l’initiative avec le collectif d’organisation féministe et LGBTIQA+. Ses recherches et ses écrits contribuent également au combat pour leurs droits. Vous pouvez y participer en signant la pétition européenne pour la reconnaissance effective des motifs d’asile spécifiques aux femmes, aux filles et aux personnes LGBTIQA+ (Lesbiennes, Gaies, Bies, Trans, Inters, Queers, Asexuelles … ) sur le site Feminist Asylum : https://feministasylum.org/?lang=fr

Au programme du samedi 26 Mars :

15h30 – Dédicace de Pinar Selek du conte féministe : « Algue et la sorcière », à la librairie l’Embarcadère, au 41 avenue de la république, St Nazaire.
18h – Conférence sur le thème : « Féministes et quêteuses d’asile : une lutte commune ? », aux Ami·e·s de May, 25 Bd de la renaissance, St Nazaire.
20h – Repas partagé. Ramenez vos meilleurs tartinades de légumes, votre houmous ou tout ce qui vous fait plaisir, de préférence végétarien ou vegan.

Féministes et quêteuses d’asile : une lutte commune ?

« Les femmes en mobilité se confrontent aux multiples violences sexistes structurelles, aggravées par leur invisibilité dans laquelle elles développent aussi des formes de résistances. Comment ces résistances se croisent avec les mobilisations féministes dans les terres où elles cherchent l’asile ? Afin d’aborder cette question, je vais d’abord résumer les situations de non-droit des quêteuses d’asile et sur les formes de leurs résistances. Le deuxième axe se focalise sur leurs interactions avec les mouvements féministes. Si les quêteuses d’asile réussissent relativement à être actrices de leur aventure, leurs conditions de vie entravent fortement leurs participations à des luttes collectives. C’est depuis 2016 que la continuité de la coopération féministe transfrontalière, précaire mais constante, est en train de structurer un réseau féministe, en Europe, qui permet d’une part des échanges réflexifs, d’autre part des mobilisations de ressources collectives pour organiser ensemble des actions transnationales. »

Bienvenu·e·s à tou·te·s !

____________________________

Dimanche 27 mars, de 14h à 17h, Permanence de la bibliothèque anarchiste·S et féministe·S des ami·e·s de May.

Comme tous les derniers dimanche du mois, la BAF fait sa permanence. Venez échanger, adhérer et emprunter des livres. Il nous manque toujours des livres empruntés depuis plusieurs mois, merci de les ramener pour qu’ils puissent circuler et être lus par d’autres personnes ! Bienvenue·s à tout·e·s !
____________________________

Dimanche 27 mars de 18h à 20h, atelier d’écriture en mixité choisie.

Après un premier atelier réussi autour des identités, nous vous invitons à nous rejoindre à cette deuxième session dont le thème sera en lien avec les luttes queers. Toute personne ayant une affinité pour l’écriture est bienvenue, à l’exception des hommes cisgenre hétéro.

Possibilité de participation à une brochure pour la pride, réservée aux personnes concernées LGBTQIA+

____________________________

Expositions sur vitrine :

« Turpitudes sociales »
Après la commune de Paris (1871) et la commune de Kronstadt en mars 1921, nous vous invitons à contempler sur une partie vitrée vingt-sept gravures du peintre impressioniste Camille Pissaro (1830-1903), turpitudes sociales. Il s’agit d’un ensemble de dessins éxécutés en novembre-décembre 1889 et inédits.

Camille Pissaro n’était pas seulement démocrate, il était socialiste anarchiste grand lecteur de Kropotkine, Bakounine, Marx et bien d’autres. Persuadé de l’imminence et la nécessité d’une révolution sociale. Notamment ami de Jean Grave (1854-1939), Louise Michel (1830-1905) et Emile Pouget (1860-1930). Si les idées anrchistes rencontrèrent une telle audience à la fin du siècle dans les milieux artistiques et littéraires, c’est en grande partie grace à l’action de revues comme la revue blanche (1889-1903) autour de Félix Fénéon et de journaux comme la Révolte (1887), Les Temps nouveaux (1889) et Le Père Peinard (1889). Pissarro n’était pas le seul peintre de son temps à écouter <<l’immense clameur des masses déshéritées>>. Paul Signac (1863-1935), Mary Cassatt (1844-1926) , Maximilien Luce (1858-1941) ,Berthe Morisot (1841-1895), Georges Seurat (1859-1891), Marie Bracquemond (1840-1916), Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923)… partageaient ses espérances.

Deuxième exposition sur vitrine, cette fois, autour de Jack London

Sur les rayons des bibliothèques je vis un monde surgir de l’horizon.
Martin Eden (1909)
« Un météor superbe »

Alors que le COVID-19 n’en finit pas de muter, nous vous proposons « un variant » littéraire bien plus intéressant à découvrir et à partager, la littérature de Jack London (1876-1916) autour de ses thèmes de prédilection : nouvelles d’aventures, récits autobiographiques, essais…
Sur la partie vitrée, venez déambuler devant des premières de couverture selon des périodes d’éditions. Vous pouvez aussi venir au local des am.i.e.s de May, feuilleter, lire quelques pages et humer quelques ouvrages disponibles sur un présentoir.
Son premier écrit publié : une nouvelle le 12 novembre 1893 un typhon au large des côtes du Japon au morning call de San Francisco pour un salaire de 25 dollars. Dernier ouvrage de son vivant : les tortues de Tasmanie en septembre 1916
Jack London écrit et publie sur une période de vingt-trois années :
-54 livres édités
-300 nouvelles, articles de journaux : témoignages et reportages
-12 000 photographies de voyages
-plusieurs milliers de lettres : familiales, am.i.e.s, politiques, éditeurs , journaux…
Soit en moyenne onze heures d’écriture par jour !